« L’antifascisme n’était que du théâtre » (Jospin)

Dans l’émission Répliques du 29 septembre, sur France-Culture, Lionel Jospin était l’invité d’Alain Finkielkraut. Parmi les banalités d’usage, on attrape quelques phrases au passage… et on se pince pour être sur de ne pas rêver.  

« Pendant toutes les années du mittérandisme, nous n’avons jamais été face à une menace fasciste. Donc tout l’antifascisme n’était que du théâtre. Nous n’avons jamais été dans une situation de menace fasciste, même pas à un parti fasciste.» déclare t’il tranquillement.

On se demande si on a bien entendu… Après deux décennies passées à utiliser jusqu’à l’obscène une réthorique anti-fasciste à la fois malhonnête et fanatique, à trainer dans la boue toute la droite conservatrice, Jospin vient tranquillement avouer un beau matin, toute honte bue, que, ah la bonne blague, tout ça, c’était juste de la manip !

Et pour l’anti-racisme hystérique de la gauche, on aura droit aux mêmes déclarations dans 20 ans ?

Avec en prime dans l’extrait audio, quelques considérations sur l’identité nationale, notion qui fait subitement son apparition dans le discours de Super Jospin.http://www.dailymotion.com/video/x3c9x8

[Tags : socialisme, gauche, Jospin, fascisme, anti-fascisme, Front Nationa, FN, Le Pen, menace fasciste, mensonge, totalitarisme]

Publié dans : La gauche vous ment |le 21 mars, 2008 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

gundershoffenensemble |
VANTOUX AUTREMENT |
Walter Lewino |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ROUGE AU COEUR
| Comité Agir Pour Prémilhat
| Menton, ...